Personne très sensible atteinte d’Aphantasie

Partager

Je souffre d’aphantasie. Je suis également une personne très sensible, dont les traits ont été validés par les recherches d’Elaine Aron. L’un de ces traits est la sensibilité au traitement sensoriel. Je suis sensible à la douleur, au son, à l’odeur, à la lumière, au toucher, à la température, etc. Jeune femme, j’ai excellé en mathématiques, appréciant cette expérience comme un moyen de me distancier d’un environnement émotionnel turbulent. J’ai de bonnes aptitudes spatiales et j’ai souffert d’aphantasie pendant la majeure partie de ma vie. Lorsque je me concentre sur la recherche, je suis moins distrait par les éléments extérieurs, mais lorsque mon esprit est libre, je suis conscient des distractions citées. Récemment, j’ai lu que “les aphantasiques ont une sensibilité sensorielle plus faible, ils sont submergés par des “stimuli sensoriels tels que des lumières vives, des bruits forts ou l’odeur d’un parfum”, explique Carla Dance, chercheuse doctorante à l’université du Sussex, au Royaume-Uni”. Cette constatation m’a laissé perplexe et j’aimerais donc poser cette question à la communauté. Y a-t-il dans la communauté des personnes atteintes d’aphantasie qui présentent également une sensibilité au traitement sensoriel ou qui s’identifient comme HSP ? Pour clarifier, la sensibilité au traitement sensoriel diffère du trouble du traitement sensoriel.
Nous vous remercions de votre réponse à cette demande.

Vous devez être connecté pour commenter
Soyez le premier à commenter